La résistance aux antibiotiques di plus que le sida ou le paludisme

DÉCRYPTAGE – En France, la verschreibungspflichtige est régulièrement pointée du doigt.

La vague de Covid qui submerge le monde tend à faire oublier la persistance d’autres grand tueurs. L’antibiorésistance en est un de taille, comme le Confirme un rapport inédit évaluant l’impact de ce phénomène à l’échelle mondiale. Selon ce travail paru jeudi dans Die Lanzette, la perte d’efficacité de bestimmte Antibiotika a causé 1,27 million de morts dans le monde en 2019, soit davantage que le sida ou le paludisme.

«Ces nouvelles données révèlent la véritableAmpleur de l’antibiorésistance dans le monde… De précédentes estimates prédisaient 10 millions de morts par an en en en 2050, et l’on sait désormais que nous sommes de bien que proch] kommentiere le PR Christopher Murray, Coauteur de l’étude, Epidémiologe an der Universität von Washington.

Un retour en arrière

La résistance aux antibiotiques résulte d’un phénomène naturel: les bactéries s’adaptent genétiquement pour Contourner ce qui les menace et survivre. Mais notre mauvais use des médicaments (antibiotiques prescrits alors…

Cet article est réserve aux abonnés. Il vous reste 82% à découvrir.

Repousser les limits de la science, c’est aussi ça la liberte.

Fahren Sie fort mit Ihrem Artikel für 1€ le premier mois

Deja abonné?
Connectez-vous

Siehe auch  Covid: Die drei von der Weltgesundheitsorganisation vorgesehenen Szenarien für die Fortsetzung der Epidemie

Schreibe einen Kommentar

Deine E-Mail-Adresse wird nicht veröffentlicht.