la Russie besucht eine réponse américaine à ses exigences « la semaine prochaine »

Les chefs des diplomaties americaine et russe se sont retrouvés, vendredi 21 janvier, à Genève en quête d’une solution sur l’Ukraine, aux portes de laquelle campe l’armée russe, ignorant les mises en garde occidentales. La rencontre zwischen Sergueï Lavrov und Antony Blinken s’est déroulée en fin de matinée dans un palace de Genève.

Les Etats-Unis auf Promis une réponse écrite « la semaine prochaine » aux retraités russes de retrait de l’Organisation du traité de l’Atlantique Nord (OTAN) d’Europe orientale, a dit le chef de la diplomatie russe après des pourparlers « Franken » à Genève avec son homolog américain sur la crise en Ukraine. Sergueï Lavrov ist ein Souligné von Lui und Antony Blinken « d’accord qu’un dialog raisonnable est nécessaire » que gießen « l’émotion retombe».

Lire aussi Artikel réserve à nos abonnés Krise in der Ukraine: in den Verhandlungen zwischen Russland und den Etats-Unis, Macron Tente de Faire in der Voix de l’Europe

Dans son propos liminaire, il s’était dit disposé à écouter « des contre-propositions, s’il y en a ». En réponse, le diplomate Americain an assuré que les Etats-Unis continuaient de chercher une solution diplomatique in la crise, promettant par ailleurs une réponse «unie, rapide et sévère» en cas d’invasion de l’Ukraine.

La réunion ne devait durer que deux heures, avant que les deux hommes parlent séparément à la presse. Sergueï Lavrov und Antony Blinken, qui se connaissent bien, se sont serré la main vers 11 heures avant d’entrer dans le vif du sujet et que les journalistes soient poussés hors de la salle de réunion.

Siehe auch  Hier ist das Foto, das in Indien einen Skandal auslöste, als Rihanna in einer Dessous-Anzeige oben ohne posierte, mit einer Halskette von Ganesh, der berühmtesten Gottheit des Landes

Écouter aussi Faut-il crindre une Invasion Russe en Ukraine?

La Russie reclame le retrait des troupes de l’OTAN

Moins de vingt minutes avant le debut de la réunion, la Russie a fait savoir de Moscou qu’elle voulait le retrait der étrangères troupes de l’Organisation du traité de l’Atlantique Nord (OTAN) de Roumanie et cadre de Bulgarie ‚un traité qu’elle réclame pour mettre un terme à la crise ukrainienne.

Et le service de renseignement militaire ukrainien an accusé Moscou de Continuer « de renforcer les capacités de combat » des séparatistes prorusses dans l’est de l’Ukraine avec, notamment, des chars, des systèmes d’artillerie et des munitions.

M. Blinken ist am Rande des Genfersees angekommen. Il s’est d’abord rendu à Kiev pour assurer l’Ukraine du soutien des Occidentaux, puis à Berlin, où il a rencontré les représentants allemand, français et britannique pour réaffirmer la solidité du front allié.

Der deutsche Kanzler Olaf Scholz und der britische Ministerpräsident Boris Johnson sprechen über die Tatsachen, dass die amerikanischen Repräsentanten vor den Anfängen der Russen gewarnt werden « Considérables et Graves » en cas d’agression militaire de l’Ukraine.

Lire aussi Joe Biden ist ein schwieriger Après des propos ambigus sur l’Ukraine

« Faire changer de ton aux Américains »

La numéro deux du département d’Etat, Wendy Sherman, eine Zugabe twittern dans la nuit que l’Amérique et ses alliés avaient tendu la main, mais « jusqu’à vorhanden [leurs] gestes de bonne volonte [avaient] été repoussés ».

Son homologue russe, Sergueï Riabkov, a lancé en anglais aux journalistes présents dans la salle de réunion que « la Russie n’a[vait] peur de personne, pas meme des Etats-Unis », quand un reporter lui a demandé ce que craignait la Russie.

Siehe auch  Deutschland fordert die Europäische Union auf, den Zustrom von Migranten aus Weißrussland zu stoppen

« La tentative americaine de faire augmenter les tensions here et avant-hier ne crée pas l’ambiance nécessaire » pour des pourparlers, at-il dit, en russe cette fois. Et d’ajouter : « Nous allons essayer de faire changer de ton aux Américains, de les exhorter à travailler selon notre agenda, sur les garanties de sécurité. »

Lire aussi Gesicht à la Russie, Reprendre l’Initiative

Cette rencontre ist der letzte Pas de deux eines intensiven diplomatischen Balletts, das im Dezember zwischen den Präsidenten Vladimir Poutine und Joe Biden beginnt. Für Washington, die Perspektive eines russischen Militäreinbruchs in der Ukraine ist de plus en plus wahrscheinlich, des Militärdizaines der Militärs, die depuis des Semaines an der russisch-ukrainischen Grenze eingesetzt werden.

Le Kremlin dement, lui, tout bellicisme mais il conditionne une désescalade à des traités garantissant le non-élargissement de l’OTAN, et une retraite de facto de cette dernière en Europe de l’Est. Une condition inacceptable, pour les Occidentaux.

Le Monde mit AFP

Schreibe einen Kommentar

Deine E-Mail-Adresse wird nicht veröffentlicht.