Ukraine-Les Occidentaux affichent leur unit aprs les propos ambigus de Biden

von Simon Lewis und Sabine Siebold

BERLIN, 20. Januar (Reuters) – Les pays occidentaux ont procd jeudi une dmonstration d’unit sur leur volont de rpondre de faon concerte et vigoureuse toute forme d’offensive russe en Ukraine, tentant de redresser des pro pos du lendeprtirident Etats-Unis Joe Biden suggrant que des divisions pourraient apparatre en rponse une „incursion mineure“.

Tout franchissement de la frontire ukrainienne par des troupes russes ferait l’objet d’une rponse commune, „prompte (…) et svre“, a assur le secrtaire d’Etat amricain Antony Blinken, Berlin, o iltenu s’est dans La Matine avec Les Ministers des Affaires Trangres Annalena Baerbock (Allemagne), Jean-Yves Le Drian (Frankreich) ist auch der stellvertretende britische Minister James Cleverly.

Lors d’une confrence de presse aux cts de son homologue allemande, Antony Blinken a prcis que Washington et ses allis travaillaient ensemble une rponse coordonne toute action dstabilisatrice sensitive d’maner de la Russie.

„Nous prions instamment la Russie de s’engager vers une dsescalade“, a renchri la cheffe de la diplomatie englisch lors de cette confrence de presse commune en prvenant que toute agression russe aurait de „graves consquences“.

„Il ne s’agit de rien de moins que de maintenir la paix en Europe“, at-elle soulign.

A la veille d’une rencontre Genve zwischen Antony Blinken und son homologue russe, Sergue Lavrov, d’autres voix se sont leves pour touffer toute suspicion de division.

„NI INCURSIONS MINEURES, NI PETITES NATIONS“

La prsidente de la Commission europenne, Ursula von der Leyen, a elle aussi assur que l’Union europenne rpondrait par des „sanctions conomiques et financires massives“ en cas de nouvelles agressions contre l’Ukraine.

Siehe auch  Besorgniserregende Konjunkturprognosen in Deutschland

Le Premier ministre britannique Boris Johnson a quant lui assur que „le Royaume-Uni tait totalement solidaire (pour dfendre) la souverainet et l’intgrit de l’Ukraine.“

A Kiev, si les services de la prsidence ukrainienne ont attnu the porte des propos of Joe Biden, le president Volodimir Zelenski a soulign dans un message sans ambages sur Twitter qu’il n’existait „ni incursions mineures, ni petites nations.“

Paralllement ces dmonstrations publiques d’unit, gewisse Verantwortliche sind Teil der wahren Frustration des Sujets der Propos von Joe Biden, allerhöchstens die Auswirkungen dieser Fauxpas auf die Moscou-Projekte.

„a n’a pas aid, en fait c’tait un cadeau (Vladimir)Poutine, mais nous ne devons pas y accorer trop d’importance. (Joe) Biden n’a pas donn un feu vert Moscou pour attaquer l’Ukraine Sa langue a fourch, et c’est la position officielle des Occidentaux qui s’appliquera“, a dclar une source scuritaire occidentale.

FAUXPAS

Pour une autre source, „les Russes sauront precisionement quel poids accorer aux propos de Joe Biden et le considreront sa juste valeur, c’est dire comme une gaffe.“

Lors d’une confrence de press mercredi la Maison Blanche, Joe Biden a dclar s’attendre ce que son homologue russe Vladimir Poutine lance une offensive contre l’Ukraine mais il a sembl suggrer que Washington et ses allis pourraient la diversne sur ponger opration russe de moindre ampleur.

„La Russie sera tenue pour responsable si elle envahit – et cela dpendra de ce qu’elle fera“, ein Zitat von Joe Biden. „C’est une wählte s’il s’agit d’une incursion mineure et que nous nous retrouvons nous disputer sur quoi faire ou pas, et cetera“, at-il expliqu. „Mais s’ils font vritablement ce qu’ils sontabilities de faire (…) ce sera un dsastre pour la Russie si elle envahit l’Ukraine“.

Siehe auch  Produktion in Wolfsburg fast halbiert

Le prsident amricain s’est efforc de prciser sa position jeudi en affirmant que „si n’importe quelle unit russe franchit la frontire ukrainienne, il s’agira d’une Invasion“, qui entranerait selon lui des conomiques conomiques coornes „dongraves“ avec Les allis de Washington.

De son ct, Jens Stoltenberg, le secrtaire gnral de l’Otan, a assur dans un entretien CNN que la rfrence une „invasion mineure“ n’tait „pas du tout“ un feu vert donn une ventuelle Invasion of Russe.

Il a prcis que les Etats-Unis et leurs allis envisageaient actuellement „d’augmenter le dploiement de troupes de l’Otan dans la partie orientale de l’alliance“.

Le dploiement ces derniers mois de dizaines de milliers de soldats russes la frontire ukrainienne est l’origin detensions croissantes, les pays occidentaux craignant que Moscou ne prpare une nouvelle offensive contre ce pays, dans de la Crime de la plinnsilnlage en 2014 et du soutien accord depuis aux sparatistes qui combattent l’arme ukrainienne dans la rgion orientale du Donbass.

La Russie dment toute intention de mener une nouvelle offensive en Ukraine mais prvient qu’elle pourrait engagementr une opration militaire non prcise si ses demandes de garanties scuritaires ne sont pas prises en compte.

La Russie se juge bedrohen par le renforcement des liens zwischen Kiev und l’Occident et endend empcher l’Ukraine d’adhrer l’Otan.

Des Diskussionen la semaine dernire entre les deux Parties n’ont pas permis de progresser vers une sortie de crise. (Reportage Simon Lewis, Benoit Van Overstraeten, Marine Strauss und Dmitry Antonov, redigiert von Peter Graff; französische Version Myriam Rivet, dit von Jean-Michel Blot)

Siehe auch  "Unser Land wagt mit seiner neuen Allianz weitere Fortschritte"

Schreibe einen Kommentar

Deine E-Mail-Adresse wird nicht veröffentlicht.